La ville de Berne : l’ancienne capitale de la suisse

Berne a été fondée en 1191 par ordre du duc Berthold V Zaringen. Au début, ses maisons étaient construites en bois de chêne, mais en 1405, lorsque l’incendie détruisit les bâtiments en bois, la ville commença à renaître sous un aspect de pierre. La vieille ville est déclarée par l’UNESCO comme un monument architectural de la culture mondiale. Berne devint la capitale de la Confédération suisse en 1848. Son nom vient du mot « ours » (Baer). Cela est dû à une vieille légende. On dit que le duc Berthold, chassant dans les forêts locales, a tué l’ours. Ce trophée de chasse a donné le nom de la ville et en est devenu le symbole.

Presque tous les bâtiments du centre historique de Berne ont été construits entre le XVIe et le XVIIe siècle et sa partie centrale n’a presque pas été modifiée; Comme il y a quelques siècles, des maisons gris-vertes, des tours, jadis superposées aux remparts, des rues étroites. À chaque pas, vous pouvez voir les charmantes fontaines. Ils sont fabriqués sous la forme de bols en pierre, chacun avec une colonne au milieu, dont le sommet est couronné de figures peintes. Ils ont été créés par le sculpteur Gaes Ging (XVIe siècle), puis les fontaines ont une importance purement pratique. Lors de la mise en place de lignes de tramway dans la ville, les Bernois se sont unanimement rebellés contre le déplacement des fontaines situées au milieu du trottoir vers un autre lieu. Les autorités suisses ont été contraintes de se rendre. Dans ces rues étroites, des tramways font le tour de chaque fontaine, mais les résidents sont très satisfaits.

Kramgas – une des plus belles rues de Berne, ses façades baroques sont harmonieusement combinées avec des fontaines décorées de banderoles. La Barrenplatz, au centre de la vieille ville, abrite l’ancienne tour de la prison – la porte ouest de l’ancienne Berne. Et, bien sûr, à Berne, il est impossible de passer par le clocher du Zytgloggegturm, construit au XIIe siècle, dont la partie orientale est ornée de la célèbre montre Karl Brunner.

Chaque année, le quatrième dimanche de novembre, tout touriste qui choisit de partir en Suisse peut voir à quel point Berne est complètement transformée. Ce jour-là, la traditionnelle foire à l’oignon, Tsibelemerit, ouvre ses portes dans la capitale suisse. En ce jour, la galerie marchande est jonchée de grappes d’arc tissées en tresses. Ici, vous pouvez acheter de la confiture, des cornichons pour l’hiver, des champignons séchés, des noix et des objets d’artisanat locaux.

Choisir une tente : les tentes sont différentes …
En route : un feu de joie, à gaz ou à essence ?