Autotravel Russie-Kazakhstan-Chine

Du 14 au 15 juin, ces journées ont été très chargées en émotions. Nous avons dû récupérer les visas d’une entreprise moscovite, mais personne n’a pu les amener ce jour-là. Il y avait une entreprise dans la ville qui les a ramenés de Moscou en 18 heures et lui a coûté 800 roubles. Par conséquent, j’écrirai des contacts à tous sur l’avenir: City EXPRESS, st. Armée Rouge 15 tél. 221-35-94; 221-57-72

Le 16 juin, à 4 heures du matin, nous avons quitté Krasnoyarsk, nous allions lentement et maintenant, à 5 h 52, nous étions à Achinsk (160 km parcourus). Temps 6:40, à Mariinsky 137 kilomètres de plus. Pendant 5 minutes ils firent un arrêt. À l’horloge, 7h34, 42 km à gauche de Mariinsk. Nous écoutons la radio, nous remontons le moral. Eh bien, maintenant à 8h05 nous sommes déjà à Mariinsk, le prochain point est Kemerovo. Lentement mais sûrement en direction du but;)

Sur le chemin, la fille a basculé et elle a dormi presque tout le temps.

10h20 – Kemerovo. Nous nous sommes arrêtés pendant un temps, appelé à la maison à Krasnoyarsk, à partir d’un mégaphone 1 minute – 12 roubles. Arrivé à Kemerovo, il y a tout d’abord une partie d’une ville comme Emelyanov, et après avoir traversé tous les bosquets, vous arrivez au centre-ville. Les maisons sont belles, tout est vert. La ville a été retardée de 2 heures. La prochaine ville est Leninsk-Kuznetsky, puis Zalesovo (Altai). Sur le chemin de LK, la police de la circulation nous a ralentis pour accélérer, mais lâchez-vous 🙂 Ils disent: « Une amende de 100 roubles … Vous y passez? Eh bien, conduisez-vous alors. »

Temps 14h15 à Barnaul encore 272 kilomètres. Sur le chemin, nous avons attrapé la vague Kuzbass, nous y allions, nous nous amusions))) Ma fille a emporté un lecteur MP3 avec elle, elle est assise dans son casque tout le temps; D

Il y a une belle vue sur l’autoroute, nous avons conduit sur le pont au-dessus des cimes des arbres, et en bas de la falaise .. très beau)

Nous sommes à Barnaul. Sur le chemin de la ville, dans un embouteillage sur le pont de l’Ob, c’était effrayant)) le pont est grand, il se balance.

image001

Un flux de voitures traverse l’une, d’abord dans une direction, puis dans une autre. Et tout cela à cause du fait que la Lada a fait face de front aux flics. En arrivant en ville, je suis allé dans un magasin local, j’ai acheté une collation sur la route, jeté de l’argent sur mon compte. En quittant la ville, nous nous sommes arrêtés près d’un immense hypermarché de matériaux de construction, pendant que ma femme et ma femme le fouinaient, j’ai dormi une heure dans la voiture. Nous sommes déjà en route pour Rubtsovsk, la ville frontalière, avec l’heure de départ. En général, 1065 km sont couverts.

17 juin, le deuxième jour du voyage. Cette nuit-là, ils traversèrent la frontière du Kazakhstan: aucun passeport international n’est nécessaire pour traverser. Il s’avère que nous avons eu de la chance, nous n’avons attendu la frontière que pendant une heure et demie, simplement parce que les bus étaient les premiers à passer. Passé l’enregistrement, inspecté la voiture et la valise. Nous sommes allés à l’étranger en Russie, avons assuré la voiture (telle que OSAGO) et sommes allés nous coucher, car nous étions très fatigués sur la route. Je me suis réveillé à 7 heures du matin, j’ai regardé par la fenêtre et il y avait déjà une rangée de voitures, tout le monde se promenait, s’agitant ..

La ville à laquelle cette Semipalatinsk (Semey) devrait arriver. En arrivant là-bas, j’ai réveillé ma fille, collé un autocollant RUS sur le coffre, attaché et entré 🙂 Dans un pays étranger, on se sent un peu mal) Le centre-ville est magnifique, j’ai bien aimé le pont.

image002

En ce moment, nous sommes arrivés à la banque pour échanger quelques dollars contre du tenge, car les stations-service ne facturent que le tenge. Et immédiatement, la première chose que nous avons rencontrée était un fuseau horaire différent avec Krasnoyarsk avec une différence de 2 heures. Toutes les banques sont fermées, les gens vont seulement au travail. Les cartes SIM russes ne sont pas utilisées, mais pas le Kazakhstan. Je devais aller chercher où acheter une carte SIM, en fait, elles ne sont vendues qu’à ses citoyens. Eh bien, sans souffrir pendant longtemps, j’ai conquis une fille kazakhe et elle a vendu une carte SIM sans documents pour 500 tenge, appelée ACTIV. Nous avons vu une voiture semblable à une Honda Odyssey, seulement là-bas à Shatal). Sur le chemin de Georgievsk, nous nous sommes arrêtés dans un café sur l’autoroute. Nous avons mangé très savoureux pour seulement 1400 tengues pour trois, notre argent c’est 280 roubles.

Eh bien, ici nous avons conduit Georgievsk, le prochain arrêt Ayaguz (Ayagoz). La route qui y mène n’est tout simplement pas la fin, pas le bord, tout est allé et est allé.

image003

Nous nous sommes arrêtés sur l’autoroute pour manger de délicieuses brochettes d’agneau, juste pour 500 tenge / pcs.

Toute la journée, la chaleur, tout le chemin bu un éclair, quand il a fini, je devais boire du thé kazakh. Au Kazakhstan, nous sommes déjà à Ayagoz à 17h04. Nous sommes allés dans un magasin. Les Kazakhs nous ont demandé où nous étions lorsqu’ils ont appris que la Sibérie gémissait et haletait depuis longtemps 🙂 Sur le chemin, nous avons été accueillis par le service de la migration du poste de la police de la circulation. Nous avons vérifié les documents. Les agents de la circulation ont été dépouillés pour avoir conduit sans phares. Déjà 1728 km complétés.

À 20h21, heure du Kazakhstan. Sur l’autoroute en direction de Bakhty, nous nous sommes arrêtés pour prendre une pause, prendre une collation et reprendre la route. Il fait très chaud ici +45 à l’ombre; DD La nature de la frontière est magnifique, les montagnes sont éloignées, même s’il n’y a qu’une seule steppe, mais il arrive que nous rencontrions des arbres. La route qui mène à Bakhty est magnifique, elle était jadis accueillie par des routes où des travaux de réparation étaient en cours, comment se rendre au village en état de veille, l’asphalte rouge est posé sur la route, pourquoi ce n’est pas clair Après quelques heures, nous sommes arrivés à la frontière … et nous étions en retard. Le vendredi, la frontière ferme à 16 heures. Et nous sommes arrivés à 21 heures. Et pour le week-end, la frontière est également fermée. Ils ont donc passé deux jours au Kazakhstan.

18 juin. Les gardes-frontières nous ont conseillé de nous rendre au centre régional de Makanshi. Trouvé ici un hôtel, installé pour une journée, pris une douche dans un bain pour 60 roubles pour notre argent. Un tel plaisir de se coucher pour la première fois en trois jours: D s’installa, prit une douche, se rassembla et alla manger au café Khalida local, ne mangea que 3 200 tenge (600 roubles) pour trois. Les portions étaient si grandes que nous sommes partis ne pouvions même pas pousser les salades) Cet après-midi, nous avons visité le marché pour acheter des fruits dans la chambre, vu des bananes .. découvert le prix .. c’était juste un choc, 20 roubles pour 1 banane. 1764 km. passé de Krasnoyarsk. Dans la soirée, nous sommes allés au magasin et avons dépensé seulement 500 roubles. Nous avons acheté beaucoup de cognac. Nous avons acheté du cognac kazakh de belle-mère pour 160 roubles 5 *.

19 juin Nous avons 3 jours au Kazakhstan. Dans la matinée, nous nous sommes réveillés et avons vu l’hôtel complet des Kazakhs. Ils sont très amicaux, ont souhaité bonjour, et quand ils sont partis, ils nous ont souhaité un bon voyage. Aujourd’hui, j’ai décidé de me faire couper les cheveux chez un barbier local, cela me coûtait 300 tenge (60 roubles). Ma fille a déjà appris quelques mots en kazakh: shashtaryzh, dukeni et ashik (coiffeur, boutique et café). Nous avons appris que le mot « Altyn » se traduit par « or ». En général, les gens ici sont tous bons, bien que beaucoup ne comprennent pas le russe, et nous devons expliquer. Dans l’après-midi, nous avons décidé d’aller à Alakol, nous l’avons introduit dans le navigateur. En général, il nous a emmenés quelque part dans la jungle le long de l’ancienne route, la route faisant office de planche à laver. Elle se déporta vivement. Au début, je conduisais, puis ma femme s’est assise, puis ma fille a décidé de partir (17 ans pour un enfant). D’une telle route, les jambes et les mains vibraient déjà,

Nous avons conduit tranquillement à la frontière, immédiatement conduit au parking. À leur arrivée, ils ont vu une maison nommée d’après la guirlande «Wu Juan», ont rencontré les propriétaires, un homme excellent.

image004

J’ai appris que nous étions arrivés de Sibérie dans la région depuis vendredi, je suis très indigné du fait que nous ne nous sommes pas arrêtés avec lui, il avait son propre terrain de pêche, une excellente cuisine … nous aurions bien passé le week-end. Par l’intermédiaire de sa femme, nous avons convenu avec le chauffeur de taxi Hairat, qui nous rejoindrait du côté chinois et nous conduirait à Urumqi. En général, vous pouvez vivre chez eux, par exemple, comme nous, qui étions en retard pour la frontière. La moitié d’une maison loue 1000 tenges à un invité + 5 repas par jour))). Ils ont laissé la voiture avec eux pour un sou, on nous a offert une telle somme au poste de contrôle.

20 juin Au matin, au réveil, boit du café. Juan nous a jeté à la porte de la frontière, s’est assis, a attendu le bus qui vous mènera au point de contrôle. Un bus est arrivé, les gens, quand ils sont arrivés par avion avec leurs valises, nous étions là comme un sprat dans une banque. Nous avons vérifié les passeports et nous sommes allés à la caisse. Nous leur avons donné 1500 tengues pour aller en bus aux points et à la frontière chinoise. En général, nous sommes arrivés là-bas, nous avons vérifié une nouvelle fois nos passeports et nous sommes allés à l’immeuble pour nous enregistrer afin de nous rendre à la frontière chinoise. Nous avons eu de la chance avec le fait que les Russes soient autorisés à entrer, nous avons examiné nos sacs de manière approfondie, à l’aide d’une radiographie. Et on me demandait à toutes les frontières si j’avais récemment changé de nom, si j’avais demandé où je venais, je ne suis pas allé me ​​raser et j’ai pensé qu’il y avait une sorte de terroriste; Nous sommes allés à la frontière chinoise. Nous sommes allés la voir et avons de nouveau vérifié les passeports. Tout le béguin probablement le lundi.

La première impression de la Chine .. Ofiget) la construction des coutumes belle, dans le style des anciens ports de la Chine, construit une sculpture du type de la muraille de Chine). Allons jusqu’au bâtiment, tout le monde s’est envolé avec ces valises et s’est rendu à l’enregistrement. Nous sommes entrés dans le bâtiment, et là, comme à l’aéroport), tout est en marbre, il y a de telles machines, vous apportez votre passeport, vous entrez uniquement le numéro du passeport et obtenez une carte, puis vous la remplissez, aidant, en passant, le chinois russophone. Nous nous tenons ensuite derrière la file d’attente et attendons que notre tour répète deux enregistrements et dans le bon sens). Les douaniers ont raison, ils sont au garde-à-vous, les femmes sont aidées à apporter leurs valises, qui ne ressemblent certainement pas à nos Russes ou à nos Kazakhs. En général, nous avons quitté le bâtiment et BIENVENUE EN CHINE! : D immédiatement le soleil dans ses yeux, la chaude atmosphère, les chauffeurs de taxi nous ont laissé voler avec leurs services. Mais un homme nous attendait déjà, qui va vous emmener à Hyrat. Montez dans un taxi, nous y allons heureux). Conduire à travers toutes sortes de postes qui ont remarqué, il est donc lisse comme la route de verre. Nous sommes arrivés à la destination, nous avons atterri. Nous sommes montés dans un taxi, un chauffeur de taxi nous a raconté une histoire au cas où la police nous arrêterait parce qu’il était impossible de les récupérer. Je tiens à souligner le thème de la façon dont les Chinois dirigent. Nous aurions ainsi échappé à une amende ou enlevé immédiatement les droits. Ils courent dans une voie qui approche, et ils continuent de signaler: « Qu’est-ce que tu vas arrêter ici, laisse-moi passer. » Traverser deux solides. Ils ont appris de Khairat, il dit que c’est normal, tout le monde s’est habitué) bon, d’accord. Je tiens à souligner le thème de la façon dont les Chinois dirigent. Nous aurions ainsi échappé à une amende ou enlevé immédiatement les droits. Ils courent dans une voie en sens inverse, et même les signaux comme « qu’est-ce que tu vas arrêter ici, laisse-moi passer. » Traverser deux solides. Ils ont appris de Khairat, il dit que c’est normal, tout le monde s’est habitué) bon, d’accord. Je tiens à souligner le thème de la façon dont les Chinois dirigent. Nous aurions ainsi échappé à une amende ou enlevé immédiatement les droits. Ils courent dans une voie qui approche, et ils continuent de signaler: « Qu’est-ce que tu vas arrêter ici, laisse-moi passer. » Traverser deux solides. Ils ont appris de Khairat, il dit que c’est normal, tout le monde s’est habitué) bon, d’accord.

Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans la ville de Black Oil, notre chauffeur est allé manger. Pendant qu’il mangeait, ma fille et moi sommes allés nous promener. Mettez-vous à l’aise pour parler. A gauche de la voiture et de nouveau ravi, ça sent la nourriture épicée, il fait chaud dehors, les Chinois sourient). En bref, ils sont allés au magasin d’alcool, les coups de feu ont commencé là-bas, ils ne farfouillent pas du tout en russe. J’écris sur un morceau de 1 $ = Yu? ils m’ont offert une cigarette), alors que je demandais la vodka, ils l’ont immédiatement sortie et apportée; DD sait toujours ce que c’est)). Ils disent honnêtement qu’ils ont de l’alcool à 52 et 70 degrés. D’accord, ils ne les ont pas torturés, sont partis de là et sont allés à la pharmacie). Lorsque vous entrez, votre nez dégage immédiatement une odeur d’herbes diverses. En principe, vous pouvez vous occuper de médicaments, il existe des médicaments russes, comme si vous compreniez bien l’image, et les noms sont vrais en chinois). Le chauffeur a mangé et nous avons continué.

image005

Beaucoup de gens utilisent l’essence, parce que c’est totalement gratuit pour eux, ils sont sortis de la voiture, alors c’est accepté. Et attendez support du pilote, nous étions dans un premier temps le silence, les yeux fixés sur nous tous comme la fois russe qui a vu un nègre, D puis nous avons commencé à rire, ils sont encore en russe ne comprennent pas)). Je suis entré dans la voiture, a continué. Avant Urumchi, 300 km de plus. leur temps est 16h19. Nous avons conduit la route pour une petite quantité d’entre nous et nous n’avons donné que 800 yuans. En passant devant divers villages, villages, plantations beaucoup juste), juste ce que vous voulez)) et après un moment, ils se sont de nouveau arrêtés près de la station-service, sont sortis de la voiture. Comme dans le mausolée; D La fille a été réveillée, elle était endormie, est allée dans un café, a pensé acheter de l’eau, elle est assoupie au café et il y a des stores en caoutchouc qu’elle s’est amusée, elle a commencé à se plaindre de sentir partout) ne sent vraiment pas très, du caoutchouc.